Guide 101 pour recruter à l’étranger avec succès

le 19 septembre 2022


Vous songez à recruter à l'étranger devant l’importante pénurie de main-d'œuvre de l’industrie de la construction? Trouver des employés hors Canada est-il un investissement gagnant pour votre entreprise? Et comment vous y prendre pour franchir le pas avec succès et en toute confiance? Suivez notre guide 101 pour vous accompagner dans cette réflexion.

 

Pourquoi recruter à l’étranger ?

Selon de récentes données, 1,4 million de postes vacants seront à combler d’ici 2030 sur le marché du travail québécois. Selon le Conseil du patronat du Québec, 94 % des entreprises peinent à embaucher du personnel, certaines devant même refuser des contrats ou retarder des investissements. 

Et les industries de la construction et du génie sont parmi les plus touchées par cette rareté de la main-d'œuvre. L’Association de la construction du Québec (ACQ) prévoit d’ailleurs que l’industrie aura besoin d’en moyenne 20 000 travailleurs par an pendant la prochaine décennie.

Les entrepreneurs d’ici devront donc se tourner davantage vers le recrutement international pour combler leurs équipes de travail.

 

Trouver des employés à l’international : une solution rentable ?

Investissement financier en soi, cette solution exige temps et efforts face aux multiples critères, démarches administratives complexes et longs traitements des dossiers par les deux paliers de gouvernement.

Elle est toutefois très efficace et avantageuse quand toutes les idées créatives pour recruter localement ont été épuisées.

Avant d’enclencher tout processus de recrutement à l’étranger, débutez donc par une analyse honnête de la situation : 

  • A-t-on vraiment entrepris toutes les démarches possibles pour recruter localement et résoudre les problèmes de rétention des effectifs?
  • La pénurie de main-d'œuvre est-elle bien réelle ou présumée au sein de notre entreprise?

La pénurie est confirmée? Certains éléments pourront grandement contribuer à la réussite de votre recrutement à l’étranger.

 

Les clés d’un recrutement international réussi

  1. Penser longue durée : examinez minutieusement vos besoins pour cibler les postes et emplois spécifiques à moyen et long terme à combler pour la prochaine année, au minimum.
  2. Patience et détermination : vous en aurez besoin pour parvenir à embaucher ces travailleurs qualifiés que plusieurs pays s’arrachent et pour traverser les démarches requises auprès de Services Canada et d’Immigration Québec, jusqu’à l’obtention du permis de travail.
  3. Accompagnement : au besoin, pour gagner en efficacité, faites-vous aider par une firme spécialisée dans le recrutement international.
  4. Encadrement : ce n’est pas tout de trouver un employé, il faut aussi savoir le garder! Engagez-vous à bien encadrer vos nouveaux venus afin qu’ils s’intègrent bien et durablement dans leur nouvel emploi, comme dans leur nouveau milieu de vie.

 

Recruter des employés étrangers à distance ?

Pour relever les défis d’embauche actuels, l’externalisation gagne en popularité, notamment dans les secteurs des technologies de l’information et du génie.

Cette solution parallèle permet d’embaucher des employés étrangers travaillant à distance pour occuper des postes ne nécessitant pas une présence physique.

Elle a l’avantage de réduire les démarches administratives, permet d’importantes économies salariales dans certains cas et favorise le bien-être des employés n’ayant ainsi pas à se délocaliser.

Cette alternative est aussi intéressante dans l’attente de compléter les démarches d’immigration, permettant de combler plus rapidement et efficacement certains postes à pourvoir et de confirmer qu’il y a une bonne compatibilité entre l’entreprise et son nouvel employé avant son arrivée.

 

Ressources pour employeurs cherchant des travailleurs hors Canada

Les besoins en ressources humaines se multipliant, plusieurs ressources se déploient pour faciliter le recrutement.

Les Journées Québec, par exemple, sont de véritables missions de recrutement organisées par le gouvernement québécois et ses partenaires.

Misant prioritairement sur les secteurs d’activité aux besoins les plus importants à court terme, dont notamment l’industrie de la construction et du génie, elles permettent aux employeurs québécois à la recherche de talents de rencontrer, virtuellement ou en personne, des candidats étrangers correspondant aux profils recherchés.

En priorisant les pays de la francophonie, l’intégration et la rétention des travailleurs pourraient être facilitées et accélérées. D’autant plus que l’immigration est simplifiée lorsque des arrangements de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles entre les deux pays existent, comme c’est le cas pour la France.

Autre ressource intéressante : les services d’accompagnement personnalisé offerts par le ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration aux entreprises du Québec.

Ceux-ci visent à soutenir l'attraction, le recrutement, l’accueil, la francisation et l’intégration de travailleurs issus de l’immigration.

Vu les besoins criants sur les chantiers de construction québécois et sur le marché de l’emploi en général, il ne serait pas étonnant qu’en matière de recrutement à l’international, les ressources se multiplient, les démarches se simplifient et les délais de traitement deviennent plus courts pour répondre à la vive demande.

Ces Informations Professionnelles sont présentées uniquement à des fins éducationnelles et culturelles et ne sauraient être interprétées comme traitement ou action spécifique individualisée à une personne.

À lire maintenant

Les candidats refusent nos offres d’emploi : que faire ?
Tous à la sieste pour des chantiers plus productifs !
Les candidats refusent nos offres d’emploi : que faire ?
Optimisez votre recherche d’emploi avec l’intelligence artificielle
Le “career cushioning” : tendance carrière en vogue
Comment soutenir la sécurité psychologique au travail ?