Faire du “job hopping” : quel impact pour sa carrière ?

le 2 mai 2023


Alors que les employeurs peinent à recruter, le saute-mouton professionnel ou job hopping fait de plus en plus d’adeptes chez les travailleurs.

Bondir d’un emploi à un autre est-il bien avantageux ou plutôt nocif pour votre carrière ? Et quoi penser réellement de cette tendance importante du marché de l’emploi, au-delà des fausses croyances et des idées préconçues ?

Suivez le guide !

 

Qu’est-ce que le job hopping ?

Il s’agit de la tendance de certains travailleurs, de plus en plus nombreux d’ailleurs, à changer d’emploi fréquemment, en quête des meilleures conditions d’emploi possible et de nouveaux défis.

Concrètement, on parle de saute-mouton professionnel lorsque l’on reste moins de 18 mois dans un poste avant de changer d’emploi et que l’on répète cette expérience plusieurs fois.

Cette tendance, qui existait déjà avant la crise sanitaire, a vraiment pris de l’ampleur avec la rareté de la main-d’œuvre faisant rage ces dernières années.

 

Vérités et préjugés au cœur de la pénurie de main-d’œuvre

La réputation des jobs hoppers n’a pas toujours bonne presse, autant du côté des entreprises que des salariés. Pourtant, plusieurs préjugés restent à déconstruire pour obtenir un portrait juste de cette pratique qui, avec les conditions actuelles, est de plus en plus courante et n’est pas partie pour s’estomper.

  • Préjugé no 1 : ça ne concerne que les jeunes travailleurs !

Vérité : avec la pénurie, les offres sont nombreuses et les employeurs redoublent d’efforts pour attirer les employés, à coups de salaires plus avantageux et d’autres conditions attrayantes, une surenchère donnant l’envie à des travailleurs de tous les âges de bouger d’un milieu de travail à un autre.

Selon un sondage réalisé par Randstad Canada à la fin de 2021, 62 % des travailleurs de 18 à 54 ans étaient susceptibles de changer d’emploi en 2022 et 48 % des 35 à 54 ans y réfléchissaient également.

La décision de conserver ou de changer d’emploi relève donc davantage du plan de carrière de chaque personne et de son désir d’améliorer sa qualité de vie, que de son âge.

  • Préjugé no 2 : ça fait peur aux employeurs !

Vérité : changer souvent d’emploi peut être le reflet d’un employé instable, indécis, impulsif ou manquant de loyauté, c’est vrai, parfois…, mais pas toujours, surtout dans un contexte de manque de main-d’œuvre. Alors que c’était d’emblée perçu négativement il y a quelques années, les employeurs sont désormais beaucoup plus flexibles.

Ils s’intéressent davantage aux raisons de ces départs. S’ils s’expliquent par des causes indépendantes de votre volonté (faillite, restructuration, contrat temporaire, etc.), ça n’a généralement aucun impact sur votre réputation professionnelle. Et ces changements peuvent même vous apporter certains atouts…

 

Les avantages du saute-mouton professionnel

Et maintenant, quels sont les principaux avantages du job hopping pour votre carrière ?

1. Il peut rendre votre candidature plus attrayante pour les recruteurs

En effet, de multiples changements d’emploi peuvent vous donner l’occasion d’acquérir un intéressant bagage professionnel et d’expériences en accéléré.

Ils peuvent donc enrichir votre candidature, augmentant votre pouvoir d’attraction auprès des entreprises, en plus de démontrer plusieurs compétences et qualités très recherchées : sens d’adaptation, grande capacité d’intégration et de résilience, autonomie, ouverture au changement, tolérance aux risques poussant à se dépasser et innover.

2. Il peut vous permettre d’améliorer vos conditions de travail

Obtenir un meilleur salaire est d’ailleurs la raison numéro un poussant les travailleurs à faire le saut. Et pour attirer les talents dans ce marché concurrentiel du recrutement, les employeurs sont souvent prêts à miser davantage en la matière.

Si vous aimez les défis, vous pourriez également vous retrouver avec de nouvelles responsabilités et des projets plus importants.

3. Il peut vous donner un meilleur pouvoir de négociation

Si vous recevez une offre d’emploi alléchante aux conditions particulièrement compétitives, vous pourriez aussi choisir d’utiliser celle-ci comme levier de négociation auprès de votre patron actuel. Un pari qui peut être risqué, mais qui peut aussi être payant !

Certains employeurs sont prêts à faire preuve de beaucoup de flexibilité et d’ouverture quand il s’agit de garder leurs meilleures recrues. Parfois, une simple et franche discussion avec votre employeur entourant votre désir de meilleures conditions, votre réflexion sur un poste intéressant qui vous a été offert ailleurs ou votre intérêt pour votre équipe actuelle peut vous permettre d’obtenir ce que vous désirez au sein même de votre présent milieu de travail.

 

Et quels impacts sur le marché de l’emploi ?

Cette tendance à la hausse a aussi pour effet de faire évoluer les mœurs du monde de l’emploi, autant pour les employeurs que pour les candidats.

Autrefois, carrière réussie rimait avec carrière passée au sein de la même entreprise. Cette époque est révolue ! Le marché du travail est en constante et rapide évolution et la croissance du job hopping est le reflet de cette nouvelle réalité demandant plus de mobilité et de flexibilité.

Les entreprises les plus proactives s’adaptent à cette évolution en adoptant des conditions de travail misant sur les valeurs importantes pour nombre de chercheurs d’emploi : conciliation travail-famille, vacances supplémentaires, formation continue payée, contribution à des régimes de retraite, télétravail, flexibilité d’horaire, augmentation salariale intéressante, par exemple.

Celles-ci réalisent aussi tout le potentiel que peuvent apporter ces candidats : connaissance des compétiteurs et vastes réseaux de contacts professionnels, nouvelles idées, grande polyvalence, capacité à relever des défis et à résoudre des problèmes stratégiques ou techniques plus complexes grâce à leurs multiples expériences de travail précédentes.

 

Une nouvelle ère professionnelle

Dans cette ère de grandes révolutions de nos vies professionnelles, nul doute que les employeurs et employés gagneront à l’avenir à bâtir une relation de confiance basée sur la transparence et la communication.

Celle-ci permettra de nommer et de résoudre, de part et d'autre, les défis, insatisfactions et attentes, contribuant du même coup à ce que les job hoppers puissent mieux se projeter dans l’avenir chez leur actuel employeur et demeurent plus longtemps en poste.

Ces Informations Professionnelles sont présentées uniquement à des fins éducationnelles et culturelles et ne sauraient être interprétées comme traitement ou action spécifique individualisée à une personne.

À lire maintenant

Devrait-on afficher le salaire dans une offre d’emploi ?
5 secrets pour accompagner votre équipe face au changement
Comment refuser une offre d'emploi sans se nuire ?
Rituel et bien-être en entreprise : un lien étonnant !
La beauté influence-t-elle votre processus de recrutement ?
Stimuler sa créativité au travail : talent artistique non requis!