Nouveaux arrivants : des opportunités de carrière en construction

le 26 mai 2023


Nouvellement arrivé(e) au Canada et à la recherche d’un emploi ? Saviez-vous que l’industrie de la construction regorge d’opportunités de carrière insoupçonnées pour les nouveaux arrivants ?

En effet, selon les données de la Commission de la construction du Québec (CCQ), un emploi sur six serait généré par ce secteur au Québec.

De plus, selon ConstruForce Canada, le secteur de la construction perdra environ 257 000 travailleurs en raison de départs à la retraite d’ici 2029, ce qui représente près d’un quart de sa population active actuelle.

En fonction des prévisions de croissance envisagées pour les services de construction, on estime que l’industrie devra recruter environ 310 000 nouveaux travailleurs entre 2020 et 2029, dont quelque 82 000 travailleurs auprès des groupes traditionnellement sous-représentés dans le secteur ou grâce à l’immigration.

Avec les besoins de main-d’œuvre grandissant d’année en année dans cette part importante du marché de l’emploi, vous souhaiterez certainement mieux connaître ces opportunités massives à votre portée.

 

Un secteur aux grandes opportunités pour les nouveaux arrivants

Une carrière en construction, est-ce bien pour vous ? Voici quelques-unes des meilleures raisons pour lesquelles vous pourriez l’envisager :

1. C’est une industrie aux multiples choix de carrière : les spécialités étant nombreuses, c’est un secteur où les opportunités sont particulièrement abondantes et intéressantes !

Que vous ayez la fibre artistique, scientifique ou mathématique, que vous aimiez la résolution de problèmes ou travailler de vos mains, vous pourriez certainement trouver votre idéal parmi ces options diversifiées de métiers et professions.

2. C’est un secteur particulièrement compétitif sur le marché de l’emploi : selon le rapport Tendances en matière d’immigration dans le secteur de la construction au Canada, publié par ConstruForce Canada en octobre 2020, travailler dans le secteur de la construction canadien offrirait de très grands avantages comparativement à d’autres secteurs d’activité.

Les immigrants travaillant dans cette industrie :

  • toucheraient un salaire plus élevé que la moyenne,
  • connaîtraient des taux de chômage plus bas,
  • auraient moins souvent besoin de recourir à l’aide sociale.

3. Des possibilités professionnelles exponentielles et enrichissantes… même pour les plus ambitieux !

Avec les défis de la pénurie de main-d’œuvre auxquels doivent faire face les employeurs de la construction et l’arrivée des nouvelles technologies et spécialités sur les chantiers, les postes vacants se multiplient et les expertises d’avant-garde se développent.

Ce domaine vous offre donc des opportunités prometteuses en matière de croissance professionnelle et d’apprentissages, de quoi combler les ambitions et objectifs de carrière même les plus élevés.

 

Les métiers les plus en demande : une mine d’or pour les immigrants

Parmi ces possibilités multiples, les métiers spécialisés offrent une avenue d’emploi particulièrement intéressante aux nouveaux arrivants, puisqu’ils figurent parmi ceux étant les plus en demande dans l’industrie.

Au Québec, la demande de main-d’œuvre qualifiée est plus forte que jamais ! La CCQ estime les besoins annuels du secteur à environ 13 500 personnes d’ici 2026.

Voici certains des métiers et professions de l’industrie de la construction les plus en demande au Québec en ce moment :

  • Arpenteur-géomètre
  • Charpentier-menuisier
  • Cimentier-applicateur
  • Ferblantier
  • Ingénieur mécanique
  • Gestionnaire de projet en construction / directeur de chantier
  • Soudeur
  • Briqueteur-maçon
  • Plombier
  • Peintre en bâtiment
  • Poseur de bardeaux
  • Grutier
  • Frigoriste

 

Immigration et recherche d’emplois en construction

Plusieurs ressources sont disponibles pour vous aider sur la route vers votre prochain emploi :

  • Vous venez d’arriver au Québec ? Partout dans la province, des organismes d’aide à l’emploi ou spécialisés en employabilité, dont certains spécifiques aux besoins des immigrants, accompagnent les chercheurs d’emploi dans leurs démarches.

Leurs services sont généralement gratuits et offrent du soutien allant de l’accompagnement au service-conseil, en passant par le soutien en matière de recherche d’emploi et de préparation au marché du travail.

Ces organismes sont souvent aussi en mesure de vous informer sur les métiers en demande dans votre région. N’hésitez pas à faire appel à ceux disponibles dans votre secteur.

  • Un métier spécialisé vous intéresse ? Sachez toutefois que pour travailler dans le milieu de la construction au Québec, vous serez dans l’obligation de répondre à certaines exigences. Si le métier visé est réglementé, vous devrez être titulaire, selon le métier choisi, d’un certificat de compétence délivré par la CCQ ou d’un certificat de qualification délivré par Emploi-Québec.

Selon votre pays d’origine, certains programmes spécifiques pourraient vous donner un coup de pouce dans votre processus.

C’est le cas, par exemple, des travailleurs français dont les qualifications professionnelles de plusieurs métiers de la construction sont maintenant reconnues ici grâce à un accord faisant partie intégrante de l’Entente France-Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles.

Si vous correspondez aux critères et exigences requises, celle-ci pourrait alors vous faciliter l'obtention du certificat de compétence québécois.

Plusieurs autres programmes et ententes existent. Informez-vous sur ceux offerts à votre communauté.

  • Vous êtes débutant(e) en construction ? En avril 2023, ConstruForce Canada a lancé le programme Parcours de carrière en construction visant à mettre en relation les personnes à la recherche d’un emploi et les employeurs dans le secteur de la construction partout au Canada.

Ce programme facilite l’accès à des emplois rémunérés pour débutants, d’une durée de 16 semaines, sur des chantiers de construction partout au pays. Aucune expérience du secteur n’est requise. Voilà une belle occasion, pour les nouveaux arrivants, d’y explorer une carrière et d’acquérir de l’expérience de travail !

 

Des astuces pour faciliter votre intégration

Vous le savez maintenant, plusieurs professions et métiers sont réglementés au Québec et, en tant que travailleurs nouvellement arrivés, vous devrez respecter certaines conditions pour accéder à l’industrie de la construction.

Voici une marche à suivre simplifiée pour y arriver, à entamer avant même votre départ pour le Québec :

1. Renseignez-vous sur le milieu de la construction québécois ainsi que sur les exigences et démarches additionnelles liées au métier ou à la profession qui vous intéresse. Celles-ci varieront en fonction du poste visé (professionnel, technicien, ouvrier spécialisé ou autre). Il est d’ailleurs possible d’entreprendre certaines démarches à l’avance pour obtenir votre certificat de compétence, s’il y a lieu.

2. Assemblez tous les documents pertinents attestant votre expérience et exigés dans le processus d’équivalence requis (relevés de paie, formulaires d’impôts, etc.) et soumettez-vous au processus demandé.

3. Faites valoir vos acquis : au-delà des démarches nécessaires propres à la profession ou au métier ciblé, vous pouvez aussi faire reconnaître toute formation pertinente au moyen d’une évaluation comparative des études en vous adressant au ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec.

4. Dans la majorité de cas, vous pourriez aussi avoir besoin de réussir une formation d’appoint, un stage et des examens.

Tout bien réfléchi, la construction vous apparaît comme une avenue alléchante pour intégrer le marché du travail québécois ?

À condition de bien répondre aux exigences de l’industrie, vous pourriez bien y trouver l’emploi et la carrière tant convoités dans votre nouveau milieu de vie !

À lire maintenant

La beauté influence-t-elle votre processus de recrutement ?
Stimuler sa créativité au travail : talent artistique non requis!
La gestion repensée à l’ère des milléniaux
Technostress : le pendant sombre de la technologie au travail
Propulser sa carrière avec la formation continue
Relations clients : comment adopter une posture d’expert ?