Un exosquelette sur les chantiers : bonne idée ?

le 19 septembre 2022


Vous vous demandez si investir dans un exosquelette est une bonne idée pour prévenir les risques de blessures au travail? Vos travailleurs soulèvent de grandes charges, prennent des postures difficiles ou font des gestes répétitifs à longueur de journée? 

Voyons comment un exosquelette peut être (ou pas) une avenue intéressante dans la prévention des lésions sur vos chantiers.

 

 

Qu’est-ce qu’un exosquelette ?

Un exosquelette est une armature d’assistance physique permettant de soulager les travailleurs de la construction, et ceux d’autres secteurs exigeants physiquement, dans leurs efforts répétés ou intenses (démolition, soudure, par exemple) et de les protéger des vibrations et chocs mécaniques responsables de l’apparition des troubles musculosquelettiques. 

Cette structure externe, généralement composée de titane, est conçue pour épouser la forme du corps de l’utilisateur et assister celui-ci dans ses mouvements. Lorsqu’un travailleur le porte, cet équipement lui apporte un soutien dorsal, supporte les flexions répétitives, réduit les risques de contraction et diminue les efforts nécessaires. 

On distingue deux types d’exosquelette, soit l’exosquelette passif, dont la structure est essentiellement mécanique, et l’exosquelette actif, qui est doté d’intelligence artificielle. Ce dernier peut ainsi prévoir et anticiper les différents déplacements et mouvements du corps.

 

Exosquelette et prévention des blessures

Des études restent nécessaires pour déterminer les réels avantages des exosquelettes en matière de santé et sécurité au travail. On ne connait pas encore leurs effets à plus long terme sur le corps et le système nerveux des utilisateurs. De plus, s’ils ne sont pas bien choisis et utilisés, ils peuvent même être source de blessures, d’inconfort ou nuire à la qualité du geste.

Toutefois, dans les milieux où ils sont bien implantés, les employeurs remarquent dans cette technologie plus d’avantages que d’inconvénients. Le port d’exosquelettes par les ouvriers permettrait de réduire la fatigue et la charge physique, d’augmenter leur efficacité, de prévenir les blessures au dos et les troubles musculosquelettiques et d’augmenter leur confort. 

Du même coup, ceci a le potentiel de favoriser la stabilité des équipes de travail, la productivité des travailleurs et le rendement des chantiers de construction en réduisant la fréquence des congés de maladie imposés par une blessure.

Évidemment, un exosquelette ne remplace pas l’amélioration de l’ensemble des conditions de travail et de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, beaucoup plus vastes (risques électriques, thermiques, bruits, etc.), mais est certainement porteur d’espoir pour contribuer au confort de vos ouvriers.

 

Quel exosquelette choisir ?

Bien qu’encore peu utilisé dans l’industrie de la construction, particulièrement en Amérique du Nord, il existe plusieurs modèles d’exosquelette sur le marché. Certains sont même conçus au Québec!

Afin de guider votre achat, voici quelques critères intéressants permettant de choisir le bon exosquelette pour vos travailleurs. Celui-ci doit, entre autres :
 

  • leur permettre de porter leur ceinture à outils, si nécessaire;
  • être d’utilisation simple et facile;
  • être doté de matériaux ergonomiques libérant la chaleur corporelle;
  • être robuste et résistant aux conditions extérieures (poussière excessive, pluie et neige);
  • être conçu et développé spécifiquement pour la tâche exigée et la situation.

 

Si vous vous inquiétez pour la santé musculosquelettique des membres de vos équipes de chantier et pour l’avancement de vos projets, envisager l’utilisation d’exosquelettes est assurément une avenue intéressante à considérer. 

À lire maintenant

Signaleur routier : comment assurer sa sécurité ?
Bilinguisme : atout, nécessité ou exigence superflue ?
Trou dans un CV : comment l'expliquer ?
Planifier sa retraite sans casse-tête
Cadenassage sur les chantiers : les bonnes pratiques
Partage d’employés : mode d’emploi