Équité salariale : négocier son salaire au féminin

le 3 novembre 2023


Travailleuse ou professionnelle de l’industrie de la construction, l’équité salariale fait partie de vos préoccupations ? Vous aimeriez demander une augmentation de salaire, mais n’avez pas encore trouvé le courage de le faire ?

Si vous vous demandez comment relever les défis de la négociation de salaire au féminin, ce petit mode d’emploi risque de vous intéresser !

 

Qu’est-ce que l’équité salariale ?

Mais d’abord, l’équité salariale, c’est quoi justement ?

C’est le droit d’une personne de recevoir un salaire égal à celui d’une autre personne occupant un travail de valeur égale pour la même entreprise.

Et ça va bien au-delà de l’égalité salariale. Une rémunération équitable signifie offrir aux personnes dont le poste est plus souvent occupé par des femmes, le même salaire que celui d’une autre personne à un poste de même valeur plus souvent occupé par des hommes, et ce, même si ces deux emplois sont différents.

La Loi sur l’équité salariale oblige d’ailleurs votre employeur à évaluer la valeur des emplois qu’il offre pour contrer la discrimination basée sur le sexe et s’assurer que les emplois jugés équivalents sont bel et bien payés de manière égale.

Qualifications, habiletés, compétences, responsabilités, efforts, conditions de travail, bref, tous les facteurs objectifs et toutes les caractéristiques des différentes catégories d’emplois dans l’entreprise sont pris en compte pour déterminer la juste valeur de ceux-ci.

Au besoin, on corrige ensuite les écarts salariaux observés entre les emplois typiquement féminins (c’est-à-dire traditionnellement ou majoritairement occupés par des femmes) et masculins (donc traditionnellement ou surtout occupés par des hommes) de même valeur.

 

Oser négocier son salaire

Malgré ce cadre bénéfique, vous gagnez chaque jour en expérience, des changements se produisent dans votre entreprise, de nouveaux projets et défis font évoluer vos tâches, de nouveaux postes sont créés. L’atteinte et le maintien de l’équité salariale est donc un processus à revoir régulièrement.

Que vous ayez constaté une inégalité salariale ou que vous jugiez le temps venu de demander une augmentation de salaire, vous pouvez contribuer activement à la juste reconnaissance de votre travail et de celui de vos collègues.

Pourtant, selon les données d’une étude réalisée par Indeed, près de la moitié des femmes osent à peine négocier leur salaire. Alors que celles qui osent le faire font des gains huit fois sur dix.

 

Pour des négociations gagnantes au féminin

Vous hésitez encore ? Voyons quels sont les enjeux et défis principaux de la négociation salariale plus souvent propres aux femmes et comment les relever.

1. Ne pas être consciente de votre valeur. Alors que les hommes affirment souvent plus facilement leur valeur, les femmes ont plus souvent tendance à chercher à prouver ce qu’elles valent.

Les clés :

Préparez-vous en étant honnête avec vous-même : mettez les émotions de côté et faites un bilan objectif de vos compétences, de vos réussites, de votre valeur ajoutée et de votre expérience.

Renseignez-vous sur votre valeur professionnelle réelle. S’il y a lieu, soyez consciente de l’échelle salariale prédéterminée pour votre poste dans votre entreprise. À partir de sites d’offres d’emplois et de discussions avec des recruteurs ou des personnes du même domaine que vous, regardez les salaires proposés pour des postes équivalents au vôtre afin de gagner en confiance dans le réalisme de vos demandes.

Tout ceci fera une belle base pour entamer la discussion avec votre employeur.

2. Avoir peur de demander, voire éviter carrément de négocier. La peur d’avoir l’air difficile, gâtée ou de passer à côté d’une opportunité qui leur est offerte est l’un des freins à la négociation cités par les femmes.

Les clés :

Soyez l’actrice de votre négociation. Ayez l’audace d’aller de l’avant et de demander. Du même coup, vous démontrez vos talents de négociatrice, votre assurance et votre ambition, des qualités qui vous permettront de vous démarquer aux yeux d’un employeur et qui pourraient même vous valoir de nouvelles opportunités et des projets stimulants.

Rappelez-vous que tout le monde gagne au jeu de la négociation. Vous sentir reconnue à votre juste valeur augmentera votre motivation et votre ardeur au travail, au bénéfice de votre entreprise. Et même si vous vous confrontez à un refus, une discussion ouverte, respectueuse et franche avec votre patron reflète votre intérêt envers votre travail et pourrait déboucher sur d’autres propositions ou avantages allant au-delà du salaire.

Démontrez votre ouverture en envoyant à votre employeur un récapitulatif écrit de votre rencontre par courriel et proposant un prochain rendez-vous dans quelques mois pour réévaluer ensemble la situation. Cette attitude gagnante dévoilera également votre persévérance devant un objectif.

Soignez votre langage corporel. Vous êtes préparée, vous connaissez votre valeur et vous savez que votre démarche est juste et honnête : incarnez-le en adoptant, tout au long de votre discussion, une posture physique de confiance qui envoie un message cohérent et positif à la personne que vous rencontrez.

3. Croire que les femmes ont plus de mal à négocier. Même si les statistiques semblent le prouver, vous pouvez transformer les obstacles en opportunités.

Les clés :

Propulsez-vous à partir de vos qualités plus typiquement féminines comme l’empathie, l’écoute et le sens de l’adaptation.

Vous saurez ainsi créer un climat positif et d’échanges.

Vous saurez mettre en valeur vos succès et atouts, démontrant que vous méritez cette augmentation pour qui vous êtes, ce que vous faites et ce que vous pouvez apporter à votre équipe d’abord, sans insister absolument sur les problématiques de genre.

Et vous resterez flexible et ouverte aux propositions, à l’écoute des besoins et préoccupations de votre interlocuteur, afin de travailler ensemble vers une négociation fructueuse pour tous.

 

Travailleuses et travailleurs, même combat !

L’équité salariale, c’est l’affaire de tout le monde ! Travailleur ou travailleuse, vous y avez droit. De même, homme ou femme, chacun peut et doit y contribuer.

Que ce soit en osant parler librement d’équité, en brisant les tabous pour bâtir une culture de transparence autour de la rémunération où chacun(e) peut se situer facilement ou en apprenant à reconnaître (et à faire reconnaître) franchement sa propre valeur sur le marché du travail et dans l'industrie… ou tout ça à la fois.

Tous ensemble, assurons des revenus équitables pour chacune et chacun !

Ces Informations Professionnelles sont présentées uniquement à des fins éducationnelles et culturelles et ne sauraient être interprétées comme traitement ou action spécifique individualisée à une personne.

À lire maintenant

Devrait-on afficher le salaire dans une offre d’emploi ?
Optimisez votre recherche d’emploi avec l’intelligence artificielle
Le “career cushioning” : tendance carrière en vogue
Comment soutenir la sécurité psychologique au travail ?
Devrait-on afficher le salaire dans une offre d’emploi ?
5 secrets pour accompagner votre équipe face au changement