Stimuler sa créativité au travail : talent artistique non requis!

le 8 février 2024


Quand on parle de créativité au travail, on imagine souvent des personnes à l’âme d'artiste occupant des métiers créatifs dans des entreprises et des secteurs non conventionnels.

Pourtant, devant un monde du travail en pleine transformation, la créativité est une qualité dont toutes les entreprises ont plus que jamais besoin pour relever les défis et enjeux de notre époque.

Vous vous dites non créatif ? Votre mode de pensée vous semble plutôt technique, cartésien et rationnel ? Et si la créativité était à la portée de tous, même de vous ?

Voici pourquoi et comment stimuler votre créativité… même si vous êtes loin d’être un artiste !

 

Pourquoi miser sur la créativité au travail ?

Dans l’industrie de la construction, comme ailleurs, les choses évoluent, les méthodes de travail et techniques se modernisent, de nouvelles normes se dessinent et les réalités du marché se transforment.

Pour bien naviguer parmi les changements auxquels doivent faire face les entreprises et les travailleuses et travailleurs d’aujourd’hui et de demain, l’acquisition et le développement de compétences transversales comme la créativité sont essentiels, voire urgents. Véritables compétences du futur, celles-ci doivent désormais travailler de concert avec les compétences techniques traditionnelles.

C’est notamment l’ouverture inhérente aux compétences créatives qui permettra aux entreprises d’innover, de s’adapter aux nouvelles exigences du secteur de la construction et de l’ingénierie et de rester compétitives et à l’avant-garde dans cette industrie en pleine mutation.

Cette même créativité aidera autant les entreprises que leurs gestionnaires et employé(e)s à faire face aux nombreux défis, qui ne sont plus seulement de nature technique, en apportant des solutions créatives, des idées nouvelles et en adoptant une perspective plus large, globale et ouverte sur ceux-ci.

 

Les clés pour libérer sa créativité

Peu importe quel poste ou métier vous occupez, être créatif est non seulement utile, mais requis pour relever les défis quotidiens qui s’y présentent.

Voici 5 clés pour stimuler votre pouvoir créatif au travail :

 

Clé no 1 : utilisez le pouvoir de vos émotions

Selon des chercheurs de l’Université de l’État de Washington, même les personnes plus enclines à la pensée dite conventionnelle peuvent allumer leur potentiel créatif.

Selon leur étude, les émotions, notamment l’empathie, seraient la clé pour faciliter la créativité des penseurs conventionnels. Le simple fait de se mettre à la place de l’autre, en évaluant une situation pour déterminer l’importance de celle-ci pour son bien-être et sa capacité à faire face aux conséquences de cette situation, par exemple, améliorerait la flexibilité cognitive et favoriserait la créativité chez les individus ayant une faible ouverture aux nouvelles expériences. Ça vaut le coup d’essayer !
 

Clé no 2 : exercez-vous et expérimentez !

La créativité se nourrit des expériences, des nouveautés et des émotions et se « muscle » avec l’exercice.

Sortez des sentiers battus et de votre routine en pratiquant des activités qui vous emmènent hors de votre champ d’expertise, lisez sur des sujets qui vous sont encore inconnus, rentrez chez vous par un nouveau chemin, faites preuve de curiosité, posez des questions, bref, faites changement !

Musclez votre créativité en l’utilisant régulièrement. Devant une tâche, un problème ou une situation, imaginez comment vous procéderiez si votre méthode habituelle ne fonctionnait plus, parlez-en à un(e) collègue avec peu d’expérience du métier ou à quelqu’un occupant un tout autre métier pour découvrir des visions différentes, regarder les situations avec un regard neuf et, qui sait, apporter un éclairage nouveau sur les choses.
 

Clé no 3 : prenez soin de vous

S’il y a un outil dont nous avons bien besoin pour créer, c’est justement notre cerveau. Et pour bien fonctionner, il a besoin de repos (prenez des pauses régulières et dormez bien), d’eau (hydratez-vous) et de nutriments (oui, manger sainement est une bonne idée ici aussi).
 

Clé no 4 : soyez brave !

Au lieu de critiquer ou de résister automatiquement devant une nouvelle idée, perspective ou suggestion qui diffère de ce que vous connaissez, faites preuve d’ouverture : prenez le temps de la considérer, d’explorer les nouvelles avenues qui en découlent et d’évaluer leur véritable potentiel. Et si c’était effectivement une excellente idée ?

Vous craignez d’être jugé(e) par vos collègues en proposant une piste de solution originale ? La créativité exige de prendre des risques. Celui d’essayer, d’oser, de s’aventurer sur des chemins inconnus. Oui, on peut se tromper, mais une nouvelle idée menant à une autre, votre créativité s’en trouve libérée, incitant du même coup les autres à libérer la leur.

Oui, l’innovation peut surprendre, déstabiliser, faire peur ou être inconfortable au début. Mais cultivez votre audace et votre confiance en vous, pour vous donner le droit de penser différemment, d’être vous-même, de soumettre et de partager vos idées et projets, même les plus farfelus ou novateurs. Qui sait vers quels changements majeurs et positifs cela pourrait mener votre travail, votre carrière, vos projets, votre équipe et même votre milieu de travail tout entier ?
 

Clé no 5 : collaborez

Rien de mieux pour stimuler la créativité en entreprise que de travailler en équipe, de partager des idées, de collaborer dans un environnement stimulant et ouvert où les liens solides et l’esprit d’équipe offrent un terrain fertile aux nouvelles idées.
 

Moi, un être créatif !?

C’est bien beau tout ça, mais vous ne voyez toujours pas où se cachent vos talents créatifs ?

La créativité étant souvent associée aux métiers artistiques ou au cliché de l’artiste, vous doutez peut-être même d’en être doté(e).

Pourtant, aussi technique que soit votre travail, il recèle sa part de créativité. Et celle-ci, selon la définition du Larousse, est tout simplement la « capacité, la faculté d'invention, d'imagination », une aptitude qui peut prendre de multiples formes chez chacun.

Et si vous exploitiez déjà plus votre potentiel créatif que vous ne le pensiez ?

Posséder une intelligence de la situation, avoir du flair pour les nouvelles techniques et façons de faire les choses, de travailler, de penser, d’organiser le travail ou même l’espace de travail et oser les proposer à votre patron(ne), savoir vous renouveler, faire preuve d’inventivité et en faire profiter vos collègues, être doué pour trouver une solution ingénieuse lorsqu’un problème se pose ou devant les nombreuses surprises pouvant survenir sur un chantier… ce sont toutes des formes de créativité permettant de relever les défis du quotidien et ayant un impact positif sur votre travail et votre industrie.

 

La pensée créative à l’avant-garde de la tradition

Pour une industrie vivante et des entreprises performantes et compétitives, les leaders des entreprises d’aujourd’hui devront toutefois se mouiller. En instaurant un environnement de travail propice à la créativité, en communiquant clairement aux membres de leurs équipes leur ouverture aux nouvelles idées, à l’innovation et aux changements.

De leur côté, les chercheuses et chercheurs d’emploi, comme les employé(e)s, bénéficieront de plus en plus d’avoir osé exprimer leurs idées originales et démontrer aux employeurs leur capacité à faire preuve d’ingéniosité, de souplesse et d’ouverture face à la nouveauté et devant un problème à résoudre.

Dans un monde où la machine, les technologies et l’intelligence artificielle prennent de plus en plus de place au sein même des tâches de travail, les compétences 100 % humaines comme la collaboration, la pensée critique, la résolution de problèmes complexes et la créativité sont maintenant aussi indispensables que recherchées et nécessitent d’être développées et mises à profit.

Votre potentiel créatif n’attend que d’être nourri. Et comme la créativité pourrait bien être au cœur des compétences phares de la tradition du futur :  autant l’activer dès maintenant !

Ces Informations Professionnelles sont présentées uniquement à des fins éducationnelles et culturelles et ne sauraient être interprétées comme traitement ou action spécifique individualisée à une personne.

À lire maintenant

Tous à la sieste pour des chantiers plus productifs !
Les candidats refusent nos offres d’emploi : que faire ?
Optimisez votre recherche d’emploi avec l’intelligence artificielle
Le “career cushioning” : tendance carrière en vogue
Comment soutenir la sécurité psychologique au travail ?
Devrait-on afficher le salaire dans une offre d’emploi ?