Devrait-on afficher le salaire dans une offre d’emploi ?

le 11 avril 2024


Parmi les tendances grandissantes dans le monde du recrutement, celle d’afficher le salaire sur l’offre d’emploi gagne en popularité, même dans l'entreprise privée.

D’ailleurs, certaines provinces adopteront bientôt des lois pour rendre cette information obligatoire dans le processus de recrutement.

Alors que cette avenue suscite moults questionnements, quels sont les réels avantages de cette transparence salariale ? Et quels défis cette nouvelle façon de faire pose-t-elle aux entreprises souhaitant la mettre en place ?

On fait un bref tour de la question pour nourrir vos réflexions sur le sujet.

 

Indiquer le salaire dans l’offre d’emploi : bonne idée ?

Pour l’instant, au Québec, les recruteurs n’ont aucune obligation légale d’afficher le salaire sur leurs offres d’emploi, où la mention « salaire selon expérience », « salaire compétitif » ou «  rémunération  selon profil » est encore fréquente.

Voici quelques-unes des inquiétudes entourant la transparence salariale et vous faisant peut-être hésiter :

  • Comme toute question d’argent, le salaire reste un certain tabou ;
  • L’afficher sur l’annonce d’un poste peut influencer significativement le volume et la qualité des candidatures reçues, à la hausse ou à la baisse, selon que les salaires proposés soient intéressants ou relativement bas par rapport à la moyenne du marché pour un poste équivalent ;
  • L’impression d’y perdre votre latitude de négociation avec les candidats ;
  • La peur que le poste ne suscite pas l’intérêt souhaité de la part des candidats intéressants une fois le salaire dévoilé ;
  • La crainte de voir poindre le ressentiment ou la jalousie au sein de votre équipe actuelle si l’affichage n’est pas équitable avec ce que ses membres reçoivent actuellement et de devoir soudainement ajuster tous les salaires en conséquence ou, faute de pouvoir le faire, de perdre une masse importante d’employés.

Pourtant, le salaire est un facteur attractif considérable pour les candidats. C’est même l’un des critères principaux influençant leur choix dans la recherche d’un travail.

Selon une enquête de la firme de recrutement Robert Half, le désir d’une augmentation salariale pousse 55 % des candidats à vouloir changer d’entreprise, alors que 67 % d’entre eux considèrent le niveau de rémunération comme critère primordial lorsqu’ils doivent choisir entre deux entreprises. Chez 65 % des candidats se trouvant devant plusieurs offres, le salaire sera un critère les poussant à refuser une offre d’emploi en adéquation avec leurs compétences.

L’absence d’information sur ce point dans le processus peut ainsi devenir une frustration. D’ailleurs, selon cette même étude, ne pas afficher le salaire dans les offres dissuade 46 % des candidats. C’est indéniablement devenu une information cruciale dans la quête des chercheurs d’emploi.

Faire le silence sur la rémunération peut aussi donner l’impression qu’il est soit trop bas pour oser l’afficher ou bien que l’entreprise n’y a pas vraiment réfléchi suffisamment pour l’évaluer adéquatement… ce qui n’est pas mieux !

Alors, quels sont les avantages d’opter pour la transparence salariale dès le début de votre processus de recrutement ?

  • Contribuer à une négociation salariale équitable et éclairée pour les deux parties : plus l’information fournie par vos offres d’emploi sur le poste et ses conditions sera détaillée et claire, plus les recherches des candidats seront efficaces et ciblées selon leurs véritables aspirations et besoins. Ceux-ci pourront présélectionner les offres répondant à leurs critères et, ainsi, prendre des décisions plus éclairées face à celles-ci, puis postuler sur celles qui les intéressent vraiment ;
  • Simplifier votre processus de recrutement en gagnant du temps précieux : en filtrant les candidats, vous limiterez les candidats qui se désistent à la toute fin du processus de recrutement, découvrant que le salaire offert ne correspond pas à leurs attentes. De plus, vous attirerez des candidat(e)s plus qualifié(e)s et motivé(e)s et réellement intéressé(e)s par le poste et le salaire proposé.
  • Positionner votre entreprise en faveur de la concurrence en attirant les meilleurs talents avec des salaires compétitifs est un véritable atout en contexte de manque de main-d’oeuvre ;
  • Démontrer la transparence de votre entreprise est un facteur attrayant pour vos futurs employés. Les candidats d’aujourd’hui recherchent des entreprises justes, éthiques et dotées de politiques claires et équitables, notamment sur le plan de la rémunération. Cette transparence ne peut donc qu’enrichir la réputation de votre entreprise.
  • Renforcer la confiance entre votre entreprise et les candidat(e)s, mais également avec vos employé(e)s actuels, grâce à une meilleure vue d’ensemble du positionnement de votre entreprise sur le marché.

 

La transparence sur la rémunération comme nouvelle norme

Malgré des habitudes bien ancrées dans la tradition du marché de l’emploi, c’est tout un changement de paradigme qui est en train de s’opérer, particulièrement dans ce contexte de pénurie de main-d’œuvre où il y a désormais plus d’offres que de candidats.

Un peu partout, le marché s’adapte donc aux nouvelles réalités et, surtout, aux attentes de vos futurs talents en recherche d’emploi, qui sont maintenant en position de négocier.

À l’automne 2023, le gouvernement ontarien annonçait la présentation prochaine d’un projet de loi qui, s’il est adopté, obligerait les employeurs à indiquer les échelles salariales prévues dans les postes affichés.

Outre-Atlantique, la nouvelle directive européenne du printemps 2023 sur la transparence des rémunérations vise à généraliser la transparence des salaires à l'ensemble des États membres. Ainsi, les entreprises devront obligatoirement donner accès aux candidats au salaire à l’embauche ou, au minimum, à une fourchette de rémunération, et ce, dès le début du processus de recrutement.

Depuis 2023, la plateforme Indeed oblige les entreprises à afficher le salaire ou la fourchette du salaire dans la description du poste affiché. Si cette information n’est pas fournie, le site utilise alors les moyennes du marché pour créer une estimation.

La transition est en marche et pourrait devenir la nouvelle norme.

 

Pour des offres d’emploi adaptées aux nouvelles réalités du marché

D’ici à ce que cela devienne obligatoire, force est de constater que c’est une nouvelle habitude forte en bénéfices que les entreprises pourraient déjà gagner à adopter !

Mais alors que les candidats le réclament, votre entreprise a peut-être besoin d’être guidée pour se sentir prête à transformer ses habitudes de recrutement.

Pour la mettre en place, voici les défis que vous devrez relever comme employeur :

1. Acquérir une bonne connaissance du marché pour fixer des salaires cohérents avec les compétences souhaitées de vos futurs talents et leurs métiers et en bonne position pour se démarquer de la compétition sur le marché des employeurs.

2. Vous doter d’une politique salariale claire, équitable, cohérente et compréhensible se basant sur votre connaissance aiguisée du marché, bien sûr, mais aussi sur l’expérience, le type de poste et les responsabilités incombant à celui-ci. Cet outil bénéficiera autant à votre entreprise et ses responsables du recrutement, qu’à vos employés actuels et aux chercheurs d’emploi.

3. Indiquer sur vos offres d’emploi une fourchette salariale donnant une idée de la rémunération possible (par exemple, entre 55 000 $ et 65 000 $ par an) et cohérente avec votre bonne connaissance du marché et de la valeur de la profession concernée, est une bonne option pour ajouter plus de transparence, tout en laissant une liberté de négociation entre le candidat et vous.

4. Vous ne pouvez vous permettre d’offrir de hauts salaires ? Pas de panique ! Mettez aussi de l’avant toutes les qualités de votre entreprise et les autres avantages du poste : décrivez les possibilités d’augmentation, les perspectives d’évolution et d’avancement de carrière, votre rémunération globale incluant les autres avantages non négligeables comme des vacances dépassant les normes du travail, un congé parental bonifié, des opportunités de formation, votre culture d’entreprise positive et inclusive, bref, un maximum d’information rendant votre entreprise attirante et lui permettant de se démarquer des autres. Ce sont tous des éléments qui ne manqueront pas d’attirer les talents les plus appropriés ayant le désir de s’engager à long terme avec votre entreprise.
 

Tout compte fait, que la loi l’exige ou non, vous constatez sûrement déjà l’intérêt de cette tendance dans votre processus d’embauche. Le monde du travail est en pleine révolution ! Les candidat(e)s, comme les employé(e)s, aspirent à plus de transparence et les entreprises qui répondent à cet appel ont assurément un coup d’avance. La vôtre sera-t-elle de la partie ?

Ces Informations Professionnelles sont présentées uniquement à des fins éducationnelles et culturelles et ne sauraient être interprétées comme traitement ou action spécifique individualisée à une personne.

À lire maintenant

Optimisez votre recherche d’emploi avec l’intelligence artificielle
Le “career cushioning” : tendance carrière en vogue
Comment soutenir la sécurité psychologique au travail ?
Devrait-on afficher le salaire dans une offre d’emploi ?
5 secrets pour accompagner votre équipe face au changement
Comment refuser une offre d'emploi sans se nuire ?